Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 19:50
Alors que les restaurants japonais ouvrent à chaque coin de rue à Montpellier, je reste sur mon souvenir de voyage et me lance dans le japon à la maison. Pour commencer, quelques ustensiles de base, de gauche à droite :


Moules à sushi
En suivant les instructions, la réalisation du riz à sushi semble maîtrisable... à condition de s’y prendre 2 heures à l’avance, de surveiller la cuisson et de savoir qu’il ne se garde qu’une journée à température ambiante. Mais le façonnage manuel des boulettes de riz n’est pas si facile...ma première tentative a donné du riz collé des doigts jusqu'au coude....et une merveilleuse variété taille et forme pour les de boulette de riz !
Avec les moules, c’est possible d’arriver à un résultat honorable  si l’on veille à bien tasser le riz.
explications dans un charmant blog sur les bentos

Le couteau à poisson - nakiriboochoo
Pour découper le poisson, le couteau fait tout ou presque ! Et si l’on fabrique en France des superbes couteaux, le Japon surpasse le monde entier pour les couteaux à poisson, forts de leurs siècles d’expérience en fabrication de sabres.comme Aritsugu, à Kyoto. Une fois équipée d’un couteau à sashimi, reste à maîtriser le bon geste...et l’entretien.

Les baguettes-hashi- de cuisine
En bambous, à l’extrémité pointue et longues d’une trentaine de centimètres, ces baguettes sont parfaites pour cuisiner au wok sans risque ! Comme ces baguettes magiques semblent difficiles à trouver en France, on peut les remplacer par des grandes pinces en inox.

La poêle à omelette carré - tamagoyaki
La poêle à omelette japonaise permet de faire les omelettes sucrées parfaitement régulières, qui servent dans nombre de préparation. C’est pourquoi on peut est  s’en procurer facilement au Japon alors que c’est impossible à trouver en France, même chez Muji !

Le tapis à maki - makisu
(pas de photo)
Petit rappel ; les maki-sushi sont roulés dans une feuille d’algue et découpés en petit tronçons. Pour les fabriquer, le makisu est indispensable : c’est le petit tapis en bambou qui sert à rouler le maki. Reste après à avoir le tour de main pour bien tasser le riz et centrer la garniture pour ne pas avoir des makis qui se désintègrent au découpage où qui sont laids, ce qui serait une grossière insulte à la cuisine japonaise !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : CESTDIVIN
  • : Goûtez à l’art de vivre du Sud : des produits méditerranéens revisités en recettes faciles à cuisiner et leurs accords avec les vins du Languedoc-Roussillon ; les producteurs, restaurants et rendez-vous gourmands de Montpellier et du Sud, Partez à la découverte de l’audace et de la simplicité de l’Asie et des cuisines du monde avec les carnets de voyage gourmands et du passé avec la cuisine historique. Nourrissez aussi votre esprit avec les chroniques gourmandes ou culturelles...
  • Contact

Recherche

Archives

Liens