Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 18:10
Ce matin j'ai été voir des vaches.. au cinéma !
Des vaches heureuses, dans de l'herbe, avec des paysans..plutôt heureux.... et les autres.
 c'était le film "herbe", une information transmise par l'infatigable Igor Gourvitch militant slow food.
ce qu'il a écrit donne envie d'en savoir plus :
"Deux jeunes réalisateurs, dont l'un frais émoulu d'une école agro, se sont intéressés à ce qui se passe dans le secret des étables et des prés.
Que fait-on manger aux vaches et ce que cela implique, que fait-on gober aux consommateurs et ce que cela implique.
Ils seront avec nous pour montrer leur film HERBE, dimanche 15 février à 10h.
Au cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent.
Alors que des hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires…"

C'est un très bon documentaire, tant sur le fond, qui est rendu accessible à tous, que sur la forme : images, interviews, montage, rythme tranquille, ton respectueux des gens et une touche d'humour. Tout ce message était renforcé par le débat qui suivait, avec une représentante lozérienne de la confédératon paysanne particulièrement claire et pédagogue : merci !

Passez à l'herbe, allez voir le film !

C'est le premier geste que vous pouvez faire.
Le deuxième est de de dire qu'après avoir décidé de consommer des oeufs de poules heureuses, il faut passer au lait de vache heureuse. Même si ce n'est pas si simple de pouvoir identifier où trouver ça, des règles de bon sens : proximité et de saison, comme les légumes. Même si c'est qu'un petit geste, mon pouvoir de consommateur est d'agir ...au bout de ma fourchette.



Repost 0
Published by C10VIN - dans Billet d'humeur
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 17:45
Contre toutes les idées reçues, l'hiver peut receller des merveilles de légumes vert, ou plutôt de légumes de toutes les couleurs, terriblement apétissants !
Certes, vous avez plus de chances de les rencontrer sur les étals des marchés bio que dans les rayons des supermarchés, mais ils valent le détour : en plus d'être bio et bon, il sont de saison et à des prix équivalents aux modèles standars.



A gauche, des carottes de variétés anciennes : violette et blanche, encadrées de carottes de sable classiquement orange, trouvées sur un marché en Auvergne. Leur goût est assez proche des carottes orange, assez doux. Méfiez vous cependant de la carotte violette ; elle tâche !

A droite, ces magnifiques chicorées tachetées crème, violette et vertes, viennent du marché des Arceaux à Montpellier. On dirait des fleurs, ce sont des délicieuses salades craquantes, qui se gradent une semaine sans problème dans le frigo.

Dans le registre coloré, les chou-fleur, brocolis et romesco sont aussi très décoratifs.
Ci dessous, vu sur un étal en Suisse, un chou-fleur pourpre !
Repost 0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:28
Même au coeur de l'hiver, on trouve plein de légumes de saison qui peuvent se transformer en salade.
Voici une salade en monochrome blanc, qui peut suivant la sauce être totalement régime ou juste bien !


Salade blanche d'hiver
 ingrédients (pour 4 personnes) - préparation 10 minutes,
  • 1 gros bulbe de fenouil
  •  2  endives
  •  1/2 chou-fleur
  •  1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
  •  2 cuillères à soupe d’huile d'olive
  •  sel,

Laver et émincer finement les légumes.
Les disposer sur 4 assiettes.
Mélanger vinaigre, huile et une pincée de sel.
Verser la sauce ou la présenter à part.

Variation : peut  se faire avec d'autres sauces, dont une sauce style "anchoiade", qui rappelle l'entrée du repas de  Noël provencal : anchois fondus, huile d'olive, citron, ail et persil.
Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 22:15
Vins Doux Naturels et muscats des Pyrénées Orientales- et d’ailleurs, un peu...

Perpignan célébrait ce week-end  les 3° rencontres méditerranéennes du muscat, avec ateliers culinaires, convention d’affaire, exposition, dégustations et le dessert trophy 2009.

Les Vins Doux Naturels : Banyuls, Maury, Rivesaltes, Muscats, des P.O , du Languedoc jusqu’à l’île de Samos, font bien sûr un mariage parfait avec  le chocolat, mais beaucoup plus : leur vaste palette aromatique permettent de les associer à des fromages, de la cuisine asiatique, du foie gras, des plats sucré-salés et invitent à les déguster comme un viel alcool.



La dégustation 100 ans de vins doux naturels en Roussillon, avec un vin par décennie, était une éblouissante démonstration de la la richesse arômatique et la capacité de garde de ces vins.
L’ultime flacon, un Rivesaltes de 1910, cuvée veuve Parahy du domaine Puig-Parahy, fut un moment d’exception ; richesse des arômes d’épices, de cire, de vieux miel, équilibre alcool-sucre parfait, texture satinée....

Mais les autres millésimes étaient aussi de belles dégustations, très différents de l’un à l’autre suivant les terroirs, cépages, méthodes de vinification.

La bonne nouvelle est que ces vins sont tous commercialisés, souvent à des prix très raisonnables  : mon coup de coeur, un Rivesaltes ambré terrassous rancio hors d'âge, 1974, des vignerons de Terrats, combinant des arômes de tabac blond et viel alcool avec une belle fraîcheur, se trouve à 35€ les 75cl.


Et on dit que les caves des P.O. sont riches de ce genre de trésors !
Goutez-les pour vous, offrez-les pour faire découvrir ces vins qui vieillissent si bon.
Repost 0
Published by C10VIN - dans Vins divins
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:06

Cette délicieuse et légère soupe est une découverte de cet été en Autriche, parfaite pour cette saison
Merci à mon amie autrichienne Susanne pour ses précisions et la recette "Cette merveille de mon enfance s’appelle “Frittatensuppe”, ce sont des fines lamelles de crêpe dans un bouillon de boeuf. C’est de la cuisine traditionnelle autrichienne, ces des recettes à l’origine populaires pour utiliser des restes de crêpes (Palatschinken, un peu plus épais qu’une crêpe), puis anoblies avec  l’utilisation d’un bouillon de boeuf et mis sur les menus de dimanche des familles bourgeois."



Le bouillon de boeuf :
Version rapide  : bouillon de boeuf tout prêt (préférez les cubes bio)
 Version traditionnelle en mijotant 2  heures de la queue de boeuf, oignon, carotte, persil, poireau, thym et laurier,  en surveillant d'un oeil votre cuisson. Filtrer le bouillon, gardez en un litre pour la recette, vous pouvez congeler simplement le reste dans des bouteilles d'eau en plastique.


La "crèpe"
150 gr de farine
1 oeuf entier
1/4 l de lait
sel
50 gr de matière grasse pour frire (huile ou saindoux)

Mélanger tout les ingrédients sauf la matière grasse.
Faire 2 crêpes.
Pour les couper, les rouler tout de suite et couper en nouilles.

Fritttatensupe
1 litre de bouillon de boeuf
lamelles de crêpe (voir ci dessus)
ciboulette ciselée.

Remplir les bols de bouillon chaud,
Mettre les lamelles de crêpe juste au moment de servir, pour qu’ils ne se défassent pas.
Finir avec une touche de ciboulette ciselée.

Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 23:53
C'est de saison ! Cette soupe à la couleur vitaminée est toujours un succès et totalement irréprochable côté diététique.

Soupe de citrouille
 ingrédients (pour 4 personnes) - préparation 15 minutes, cuisson 20 minutes:
  • 1 petit potimarron (1 kg environ) ou 1 kg de citrouille ou de butternut
  •  2 carottes, 1 pomme de terre moyenne
  •  1 gousse d’ail
  •  1 feuille de laurier
  •  1 oignon
  •  1 cuillère à soupe d’huile
  •  sel, poivre

Préparer la courge, l’éplucher.
Éplucher la pomme de terre et les carottes, les découper en gros cubes.
Peler l’ail, éplucher l’oignon et l’émincer.
Dans un faitout, mettre l’huile, puis l’ail et l’oignon, faire revenir une minute.
Ajouter les légumes et faire revenir 2/3 minutes.
Ajouter 75 cl d’eau, laurier, sel et poivre.
Cuire à découvert à feu moyen environ 15-20 minutes.
Retirer la feuille de laurier, mixer longuement légumes et liquide jusqu’à obtenir un velouté parfaitement homogène. 
Servir très chaud.

variations : On peut servir simplement surmonté de graines de courges grillées croquantes. On peut donner une saveur différente en remplaçant laurier et oignon par un morceau de gingembre frais émincé et assaisonner d’un jus de citron, saupoudrer d’une pincée de curry ou assaisonner d’une cuillère de moutarde parfumée aux goûts exotiques.
On peut servir surmonté de 2 poireaux jeunes, émincés, poêlés au beurre 5-10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient croustillants, ou 200g de cèpes frais émincés poêlés 15 minutes jusqu’à ce qu’ils soient grillés, ou 200g de marrons au naturel émiettés.
Si vous voulez vraiment impressionner, servez-là dans la citrouille creusée.


Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 17:42
Pour oublier les folles agapes de fin d'année, attaquer l'année en forme,  et suivre les conseils bienveillant de son médecin.. ou de son entourage...., je dédie ces 10 conseils  et les recettes qui vont suivre à.... ceux qui s'y reconnaitrons !

1- On change..toutes les boissons caloriques : alcool, jus de fruit, soda....
pour thé vert, tisanes, eau minérale...
OK, peut être un peu de vin pour les anti-oxydants !

2- On fait disparaître..chocolat, trucs à grignoter et gâteaux apéritifs....toutes choses sucrées, grasses ou les 2 !
OK, un peu de chocolat noir pour le magnésium, éventuellement quelques fruits secs aux moment de dépenses énergétiques intenses !

3-On pense à commencer la journée avec un verre d'eau tiède et le jus d'un citron bio

4-On préfère l'huile d'olive et une touche de colza pour les oméga3

5-On mange des fruits - de saison - pour les vitamines - plutôt en en-cas matin et après midi

6-On mange plus de poisson - au moins 3 fois par semaine -
de préférence des poissons d'espèces pas en voir de disparition (c'est la touche développement durable)  : privilégiez les poissons bleus, les poissons d'élevage, pensez aux poissons de rivière....et des huîtres, si vous aimez !

7- On ajoute des herbes et des épices - et du jus de citron pour avoir plus de saveur et moins de calories et pour leurs propriétés bénéfiques.

8-On fonce sur les légumes de saison : choux, carotte, citrouille, navet, épinard, blettes, céleri rave, oignons, poireaux, brocolis, mache : en soupe, pot au feu, couscous, séparés ou mélangés, crus et cuits.

9- On augmente les plats sans protéines animales mais avec céréales (complètes et bio, c'est encore mieux) et légumineuses riches en sucres lents, fibres, vitamines et minéraux, on les combine entre elles et avec des légumes cuits, en puisant son inspiration dans les cuisines d'Inde et Asie qui ont développé un art de la cuisine végétarienne.

10- On fuit les plats préparés, les traquenard de galettes des rois et soirées raclette et les restaurants traditionnels.
OK, en ultime recours, on opte plutôt  pour les restaurants japonais ou asiatiques, de fruits de mer, viande et poissons grillés !

Et pour s'y mettre, voici une combinaison sympa pour le soir : soupe et salade, à alterner avec avec des
et voici quelques recettes de saison déjà publiés pour commencer .
Soupe :
 Soupe très C
salade :
soja et crevette style Asie
radis noir japanstyle
écrevisse pamplemousse



Repost 0
Published by C10VIN - dans Billet d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 15:14
Aujourd'hui est un jour exceptionnel ! Après avoir vu les incroyables résultats de cette élection américaine, c'est un grand jour, même loin, même en décalage horaire !
Je crois que l'Amérique ne m'avais jamais autant fait réver depuis la célébration du bi-centenaires des Etats-Unis, en 1976.
Je ressort donc une recette emblématique de cette époque, qui ne s'est pas démodée : les brownies au chocolat.
Notez que le président Obhama n'aime pas la junk-food, et aime les fruits secs : je propose donc une petite variante en son honneur.


Brownies au chocolat
Pour4 personnes, préparation : 10 minutes, cuisson : 30 minutes

    * 100g de chocolat noir à pâtisserie
    * 100g de beurre mou
    * 100g de sucre en poudre
    * 80g de farine
    *3 oeufs
    *125g de noix (variante fruits secs : mélange de noisette, amandes, pécans )
    * 1 /2 cuillère à café de levure
    * 1 pincée de sel

Préchauffer le four th 5.
Faire fondre le chocolat avec 2 cuillères à soupe d'eau.
Pendant ce temps, écraser le beurre avec le sucre.
Ajouter les peufs battus en omelette, le chocolat fondu, la farine, la levure, le sel, et les fruits secs.
Mélanger, verser dans un moule carré beurré.
Cuire 30 minutes th5.
Laisser refroidir avant de découper en carrés.

Variation :
Encore plus de fruits secs et de parfum : vous pouvez utiliser aussi du chocolat en tablette noir avec des "trucs" : noix de macadam, écorces d'orange.....
Pour les fruits secs vous pouvez mélanger ce que vous aimez... et les faire légèrement toaster à la poêle avant de les ajouter à la pâte pour renforcer leur croquant.
Enfin, si l'on ne compte pas le calories, on peut le servir à l'assiète avec de la glace américaine... et de la chantilly !!!
Repost 0
Published by C10VIN - dans Billet d'humeur
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 15:47
Pour les bonnes résolutions de janvier, pour ceux qui ont quelques kilos rebelles, et pour garder la forme en hiver en mangeant des légumes, voici une série de recettes légères, combinables entre elles pour faire un régime "détox" mais pas "déprime", et à base de produits de saison et rapide en prime.
Soja, carotte, oignon chinois, champignons noirs,  crevettes vapeur et la touche subtile du yuzu dans la ssauce pour une salade légère et croquante.


Salade soja et crevette, inspiration d'Asie
pour 4 personnes, préparation, 10 minutes

  • 300g de germes de soja  
  • 2  carottes
  • 2 cuillères à soupe de champignons noirs chinois secs
  • 5/6 tiges d'oignon chinois
  • 250g de queues crevettes décortiquées (surgelées)
  • 2 cuillères à soupe d'huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
  • 2 cuillère à café de sauce ponzu (sauce japonaise au yuzu), remplacer sinon par du jus de citron vert et clémentine
  • 1 cuillère à café de sauce soja
Mettre les champignons à réhydrater dans de l'eau  tiède 10 minutes.
Laver et essorer les germes de soja.
Laver, peler et raper les carottes.
Laver, envler les extrémités puis découper finement les tiges d'oignon chinois.
Faire cuire les crevettes à la vapeur 5 minutes.
Mélanger huile, vinaigre et les sauces ponzu et soja pour la sauce.
Essorer les champignons en les pressant entre vos mains.
Mélanger champignons, germes de soja, carottes rapées et oignon chinois.
Ajouter la sauce, mélanger et surmonter avec les crevettes cuites.


Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 16:26
Dans une longue tradition de cartes de voeux faites à la maison, j'ai réalisé la version "voeux" de la plaque de gateau d''anniversaire - oui celle qu'on se dispute, enfant, pour le plaisir rare de croquer de la pâte d'hostie (ou pain azyme).
Une touche de glacage à gateaux coloré du bout du pinceau et le tour est joué !


Repost 0

Présentation

  • : CESTDIVIN
  • : Goûtez à l’art de vivre du Sud : des produits méditerranéens revisités en recettes faciles à cuisiner et leurs accords avec les vins du Languedoc-Roussillon ; les producteurs, restaurants et rendez-vous gourmands de Montpellier et du Sud, Partez à la découverte de l’audace et de la simplicité de l’Asie et des cuisines du monde avec les carnets de voyage gourmands et du passé avec la cuisine historique. Nourrissez aussi votre esprit avec les chroniques gourmandes ou culturelles...
  • Contact

Recherche

Archives

Liens