Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 21:16

Il existe un jardin extraordinaire en Provence, à Eygalière,le jardin de l'alchimiste, près de l’endroit où vécu Nostradamus.
Car Michel de Nostredame, apothicaire, puis médecin, a voyagé dans tout l’Europe et notamment en Italie, le pays phare, à la Renaissance, pour les arts dont l’art de la table. J’aime à faire savoir, qu’en plus des prophéties, il a écrit un ouvrage fort populaire à l’époque, sur les confitures .
*Le Traité des Fardements et des Confitures fut le premier ouvrage publié par Nostradamus, en 1515, un opuscule de recettes agencé en deux parties, cosmétique (fards, lotions et parfums) et culinaire (confitures, gelées et vin cuit).

http://www.inra.fr/var/plain/storage/htmlarea/7865/Confiture/nostradamus-confitures.jpg
Voici une délicieuse recette de confiture de fraise, miel et gingembre en version originale,
transcrite en version moderne, testée et approuvée.

Préparation : 10 mn + 24h de repos
Cuisson : 20 mn

Ingrédients (pour 2 pots de 350 g) :
- 1 citron
- 1 cuillère à café de gingembre frais
- 500 g de fraises
- 150 g de miel très parfumé
- 150 g de sucre en poudre

Préparation :

Nettoyez les fraises, coupez les plus grosses en morceaux réguliers. Egouttez et arrosez avec le jus du citron et le sucre en poudre. Couvrez et laissez au frais 24 h.
Egouttez le jus. Portez à ébullition en ajoutant le miel et le gingembre. Laissez réduire 5 mn.
Ajoutez les fraises, mélangez et faites cuire 10 mn à partir du moment où l'ébullition reprend.
Versez dans les pots propres et ébouillantés.

et fraise sur le gateau, l’histoire des confitures contée sur le site de l’INRA

Repost 0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 00:22

T comme Thérond- Trois ans - Truite.

http://www.boudry-historique.net/truite.jpg

L’an prochain je serai là avec «la truite, 10 façons de la préparer» aux éditions de l’épure.
Pour cette année, un tanka de l’anniversaire de la salade, de Tawara Maichi
«ne pas savoir
exprimer sa tendresse lui était pardonné
génération de mon père»


et modestement mon essai
« Boite verte à vers dans  un panier d’osier
Matin de rosée, fugace éclair, vif argent des ruisseaux
tout ne tenait qu’à un fil».


Anne-Sophie 24 juillet 2010.

 

Repost 0
Published by C10VIN - dans Billet d'humeur
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 23:31


Les pâtes de fruit deviennent à nouveau tendance, on les retrouve au détour d’un article de Elle à Table, qui parle de Jacques Genin, chocolatier, à Paris. Mais vous avez peut-être aussi remarqué Na. à la caisse de votre supermarché, qui promet du «pur fruit» (en regard rapproché, il y a principalement du concentré de jus de pomme...).
La bonne nouvelle, c’est qu’avec les fruits de saison et une touche d’agar agar, on peut faire - et vite - des délices à la maison ! J’ai testé et retesté, en framboise, fraise, myrtille, abricot...

L'autre bonne nouvelle est que l'agar agar est indiscutablement bon pour la santé, comme l'a révélé le  livre «agar agar, secret minceur des Japonaises» de Cléa, ed. la plage,qui a aussi un  site, plein de recettes japonaises, bio, végétariennes
http://farm5.static.flickr.com/4075/4736539720_252254a900_m.jpg
préparation : 5 minutes , repos : 1 heure
2g d’agar-agar, soit 1 cuillère à café (magasin bio ou asiatique)
66g de sucre roux
66g de purée de fruits de saison
2 cs de jus de citron

Dans une casserole, délayer l’agar-agar avec 100ml d’eau
Porter à ébullition et laisser frémir 1 mn en remuant
Ajouter le sucre et laisser frémir 1 mn en remuant
Ajouter la purée de fruit et le jus de citron, laisser frémir 1 mn en remuant
Juste avant de les remplir, passer les moules que vous allez utiliser (moule à glacon en silicone, mini bol...) sous l’eau froide
Verser la préparation dans les moules, laisser refroidir et prendre pendant une heure.

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 23:25


Le lendemain du 14 juillet, on peut encore célébrer le meilleur de notre identité régionale, LA VIGNE !
On peut fêter l’été en bulle-blanc-rouge, avec des jolies découvertes d’ici, à des prix plus que sages et du plaisir à déguster, à savoir aussi que c’est produit par des gens passionnés.

http://farm5.static.flickr.com/4100/4797111636_fa252d8d50.jpg
Bulles, c’est la blanquette «étincelle originelle», d’Alain Cavaillès, près de Limoux.
Une blanquette 100% mauzac, non dosée, étonnante car minérale, presque austère en tournant le dos au sucre. Une démarche qui mise sur le bio pour un parti-pris qualitatif, à l’opposé des idées reçues sur la blanquette de Limoux.
En apéritif, à oser avec une framboise, de la purée de pêche comme un bellini ou une touche de sirop de fleur de sureau, c’est un vin qui l’été va bien.
10,60* départ cave, http://www.alaincavailles.com/


Blanc, c’est le’AOC picpoul de pinet du domaine Félines Jourdan
En été, entre coquillage, gambas à la plancha et poisson grillé, on a toujours besoin d’un picpoul au frais; alors autant bien choisir : élégant et équilibré, équilibrant la vivacité de l’attaque avec la palette d'arômes en bouche, ce vin est un exemple du travail subtil que l’on peut faire avec un seul cépage.Subtilité féminine, dans le vin comme son étiquette ? Subtilité et caractère - tout court !
environ 6* en cave;


Rouge, c’est le «pied de nez» du cellier de Marjorine, vin de pays de l’Aude
savoureux, facile, croquant, équilibré, entre cassis et poivre, il suffit de le chambrer légèrement pour avoir un vin qui comble les envies de rouge en été. Et le parcours de ce producteur, Christophe Lagarde, explique le nom de la cuvée.
Je glisse du rouge au rose joyeux pour son rosé C’la vie, aussi parfait en ces temps d’été.
5,20€ et 5,50€ franco TTC,
http://www.cellier-de-majorine.fr/

Repost 0
Published by C10VIN - dans Vins divins
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 16:03

Les créations sous contraintes peuvent donner les meilleurs des choses..
le théâtre classique et ses unités d’action, de jour et de lieu,

les règles de concertos classique en musique,

les jeux littéraires sous contrainte de mon émission de radio cultissime, les papous dans la tête.


Plus modestement je m’essaie depuis 3 ans à des compositions gourmandes en bleu-blanc-rouge pour le 14 juillet , cheesecake Gâteau du 14 juillet et figue en sucré salé 14 juillet, casse-croûte tricolore .
Cette année, en plus du drapeau à croquer, j’ai rajouté du F, F comme France & Françoise  !

http://farm5.static.flickr.com/4097/4789642341_e90be65d2b_m.jpg

 Fromage frais aux fleurs, figues et framboises
de la brousse battue avec de l’essence de géranium de Tunisie,
de la confiture de figue de barbarie de Perpignan,
des framboises fraiches,
des fleurs de bourrache d’un joli bleu franc,
Et c’est aussi beau que bon.

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 22:48

Ce titre modeste et génial est celui d’un ouvrage collectif de sociologues, sous la direction de Francine Berthe Deloizy, aux éditions Bréal.


http://www.editions-breal.fr/medias/upload/articles/080516161028-8047810-100.jpg

Comme la saison - et la région - se prête à merveille à l’exercice, c’est un bonheur de lire cet essai qui parcoure histoire, continents et cultures; qui parle de pique nique des villes et des champs, questionne le «déjeuner sur l’herbe» par lequel le scandale arrive en l'histoire de l’art, accompagne les piques-niqueurs au cimetière en Iran ou au Mexique, balaye le genre du très chic pique-nique anglais (festival de Glyndebourne) au pique-nique populaire des gens modestes, en Egypte ou en Turquie,  réfléchi chez nous au i-pique nique lancé par le réseaux de la toile ou au pique-nique associatif militant, bref, «soulève un coin de nappe pour découvrir ce qui se cache en dessous, ce qui ce trame derrière».

 

http://farm5.static.flickr.com/4138/4757672706_7c7e668afe_m.jpgnique-nique de ville, central Park, New-York, mars 2010


Moi qui aime.. et pratique le pique nique, je me suis régalé dans ce livre - sans recette ni photo - car il me relie à la communauté des amateurs de pique-nique à travers le monde et éclaire d’une tendre lumière tout les pique-niques que j’ai fait auparavant.
Je vous offre la conclusion comme une invitation à le lire... à l’ombre après un pique-nique  - un ouvrage qui fête un bonheur accessible n’a pas de prix, mais beaucoup de valeur par les temps qui courent.
« Pique-niquer participe d’une civilité de l'agréable, c’est une manière facile de lutter contre le tiède et la banalité du quotidien. Cette prise de pouvoir tranquille et pacifique sur des espaces libres, publics ou  non, montre qu’un petit rien peut dire beaucoup.
Le pique-nique appartient à la grande famille des enchantements volontaires, il réinvente du neuf à partir du banal et le transforme en plaisir de partager. Il consiste à mettre un bonheur simple à porté de bouche et à porté de chez soi»
.


http://farm5.static.flickr.com/4075/4757676506_56e75ea5f2_m.jpg

Pique-nique des champs, Ecosse, août 2010


Ami-e-s amateurs de pique-nique, organisateurs ou participants enthousiastes, merci pour tout ce qu’on déjà partagé .. et rendez-vous à très vite pour un précieux morceau de bonheur ordinaire.

Repost 0
Published by C10VIN - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 17:05

En même temps que les jours les plus longs, nous sommes au summum de la saison des grillades. Ce rituel estival nous plonge aussi dans un grand moment d’archéo-gastronomie en renouant avec les cuisines de nos lointains ancêtres - aurochs à la braise puis viande grillée des sacrifices rituels grecques.
L’inspiration carnivore ne fait jamais défaut pour les grillades, c’est pourquoi je propose une brochette végétale à griller côte à côte. Et pour les ami(e)s végétariens , entrecoupez la brochette de cubes de tofu pour arriver à un délicieux résultat.

http://farm5.static.flickr.com/4101/4737645919_1e6f59bfea_m.jpg

 

Brochettes de légumes grillées

Préparation 10 minutes, repos 30 minutes, cuisson, 10-15 minutes
pour 4 brochettes
8 petits oignons blanc
8 champignons de Paris
1 courgette moyenne
1 poivron rouge
1 poivron jaune
3 cs d’huile d’olive
herbes de Provence en poudre fine (ou mélange d’herbes pour grillades, ou épices orientales)
4 piques en bois trempées dans l’eau

Laver les légumes
Couper la tige et les radicelles des oignons et enlever la première peau
Couper le pied des champignons
Couper la courgette  en 8 rondelles épaisses
Découper les poivrons en 8 gros rectangles chacun
Enfiler sur chaque brochette oignon champignon courgette et poivrons 2 fois
Badigeonner d’huile d'olive, saupoudrer d’herbes, laisser mariner 30 minutes
Cuire au barbecue en retournant et surveillant, 10 à 15 minutes

Vous pouvez servir avec une sauce yaourt grec aux herbes fraîches ou au paprika

Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 23:17

Le Terre de Vins nouveau est en kiosque pour l'été, plein de bonnes choses,

et ma carte postale gourmande des Musaïques est sur Terre de Vins...en ligne.

Bonne dégustation !

Repost 0
Published by C10VIN - dans Vins divins
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 16:19

Pour le début de l’été, une recette aussi fraîche que légère, qui sera juste parfaite à l’apéritif avec un vin blanc.
Mon dernier coup de coeur : les vins de Collioure blancs dégustés lors de Musaïques, un grand week end qui célèbre l’art et le vin dans cadre toujours aux couleurs des fauves.
collioure blanc du Domaine Pic Joan, première vinification d’un jeune vigneron, à la fois frais, vif et des tanins fondus
banyuls blanc des Caves de l’abbé Rous frais et suave
collioure blanc «empreintes» du domaine Saint Sébastien,  des notes de fraîcheur sur le citron et l’anis, une finale de caractère, et une très jolie étiquette
collioure blanc «tremadoc» du domaine Madeloc,qui joue dans la rondeur entre le floral et les fruits exotiques...

http://farm5.static.flickr.com/4076/4736536340_199fe150c0_m.jpg
Bouchon chèvre concombre

Préparation :  15 minutes, pour 16 pièces


2 petits concombres 
2 chèvres frais
une poignée de petites feuilles de roquette
1 cc de  de 7 épices japonais (simichi)

Laver le concombre
Détailler le concombre en très fines tranches dans la longueur, à l’épluche légumes ou à la  mandoline, por obtenir 16 lamelles
Faire tremper dans de l’eau salée une dizaine de minutes
couper chaque chèvre en 8
Egoutter et éponger les lamelles de concombre
Dans chacune, quelques feuilles de roquette, un morceau de chèvre, un pointe d’épices
Rouler comme un maki, encore un touche d’épice juste pour le décor sur le dessus.

Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 23:45

Après avoir craqué pour les sushi, la France succombe aujourd’hui au «bento» japonais ;  nomade, ludique et sain.
Le bento est à l’origine, une ingénieuse - et modeste -  solution pour les repas à l’extérieur. Il offre aussi une formidable occasion de créativité culinaire et de diététique appliquée.
C’est une formule magique -le bento  c’est beau, bon, bénéfique  : à consommer sans modération.
En avant première d’un atelier qui vous permettra d’en fabriquer un et pouvoir en inventer de nombreux autres, voici la recette fondamentale du bento : le riz à la japonaise, qu’on va transformer en «onigiri».


http://farm5.static.flickr.com/4053/4718156945_193ee2001a.jpgMon premier bento...sorti de sa boite et un livre plein d'idées bento !

onigiri, pétoncles, radis noir, racine de lotus et radis,

tartare d'algue, edamame (fève de soya fraîche)


Riz cuit pour onigiri

Prévoir 1 heure 10 minimum : préparation : 10 minutes , repos : 30 minutes à 1 heure, cuisson : 10 minutes, repos 10 minutes, préparation : 10 minutes

pour 2 personnes
120g de riz japonais (riz pour sushi, ou riz rond pour rizotto)
180 ml d’eau

Préparation
Laver le riz jusqu’à ce que l’eau devienne translucide
Dans le récipient pour le cuire, mettre le riz avec l’eau froide (non calcaire)
Laisser reposer 30 minutes en été à 1 heure en hiver

Cuisson au ricecooker : le ricecooker est l’équivalent de la cocotte minute en Asie, c’est un équipement de base des familles. Il se trouve facilement en France dans tout magasin asiatique, pour un prix plus que sage.
Si vous essayer les 2 façons de cuire le riz, vous comprendrez vite l’avantage du ricecooker ! Mais comme il est en général livré avec des instructions plus que succinctes, je vous livre mon mode d’emploi, testé maintes fois.

Cuire au ricecooker

Mettre le riz et l’eau dans le ricecooker, mettre le couvercle , appuyer sur le bouton «cuisson». Une fois le riz cuit, le ricecooker passer automatiquement en mode «garder chaud».
Il faut donc débrancher le ricecooker pour laisser refroidir 10 minutes sans soulever le couvercle.

Cuisson traditionnelle
Mettre dans une casserole à couvercle ajusté, de préférence transparent
Porter à ébullition à feu vif
Réduire le feu quand l’eau commence à bouillir, cuire 10 à 15 minutes :
surveiller la cuisson du riz à l’œil sans soulever le couvercle : quand il forme des petits « volcans », et qu’il n’y a plus d’eau, le riz est cuit
Laisser reposer 10 minutes sans soulever le couvercle de la casserole.

Faire des  "onigiri"
Garniture :
feuilles d’une botte de radis, blanchies, essorées et hachées + 1 cuillère à soupe de graine de sésame blanc
ou : 2 cuillères à soupe d’algues séches (mélange du pêcheur)

Mélanger délicatement le riz tiède et la garniture avec une cuillère en bois
Mouiller vos mains, mettre un peu de sel fin
Prendre une portion de riz de la taille d’un abricot
Presser entre les mains pour former une boulette ou la forme traditionnelle en triangle.
Mouiller et «saler» les mains à chaque fois
Il existe aussi des moules pour donner différentes formes..comme le coeur et le lapin de la photo  !

Repost 0
Published by C10VIN - dans Recettes maison
commenter cet article

Présentation

  • : CESTDIVIN
  • : Goûtez à l’art de vivre du Sud : des produits méditerranéens revisités en recettes faciles à cuisiner et leurs accords avec les vins du Languedoc-Roussillon ; les producteurs, restaurants et rendez-vous gourmands de Montpellier et du Sud, Partez à la découverte de l’audace et de la simplicité de l’Asie et des cuisines du monde avec les carnets de voyage gourmands et du passé avec la cuisine historique. Nourrissez aussi votre esprit avec les chroniques gourmandes ou culturelles...
  • Contact

Recherche

Archives

Liens